Sur le chemin

8 mai 2014


 

 

 

J'étais au milieu de la fête aux écorchés,

Bousculé par cette foule de morts vivants

Qui virevoltait autour des bonimentants

Comme des mouches sur l'ampoule éclairée.

 

 

Je m'y étais perdu dans des rêves dépités,

Ecrasé par la souffrance des faux semblants.

Curieux, j'observais les mouvements indécents

Comme un étranger penaud et désenchanté.

 

 

Sur le chemin, je t'ai croisée, vision sucrée.

Et si j'avais des allures de chien errant,

Mon coeur, soudain en paix sur le sentier souriant,

Règle son tempo dans tes yeux abandonnés.