Laissez-le

30 mai 2011


Laissez-le reprendre,

Un temps, son haleine.

Laissez-le attendre

La fin de sa peine.

 

Le monde est si vide

Durant son absence.

Dans la nuit livide,

Les ténèbres dansent.

 

Son rire d’enfant

L’a abandonné.

Silence étouffant,

Cri discipliné.

 

Laissez-le reprendre,

Un temps, son haleine.

Laissez-le attendre

La fin de sa peine.

 

Ses yeux arrogants

Sont cadenassés.

Souillure sans gant,

Regard convulsé.

 

Son silence aigu

Attise sa peur.

Sa vision tordue

Accroit sa stupeur.

 

Laissez-le reprendre,

Un temps, son haleine.

Laissez-le attendre

La fin de sa peine.