Juste avant

5 décembre 2011


Dans la nuit immonde et glacée,

Il l’a croisée, comme une esquisse,

Une fois de plus égarée ;

Un mensonge au fond de l’abysse.

 

Voulant oublier le défilé

D’un cœur épuisé par le temps

Et d’une raison ébranlée,

Il renonça à contretemps.

 

Elle cherchait instinctivement

A remplir le vide de l’âge.

Il tentait d’oublier, imminent,

Le souffle annonçant les orages.

 

L’impossible était devant eux,

Normalisé et réactionnaire.

Il ne sentait plus, comateux,

La résistance libertaire.

 

Il subissait son oppression,

Acceptait de se renier.

Elle clamait sa soumission.

Il vivait comme un prisonnier.

 

Et juste avant de trépasser

Pour en finir de son calvaire,

Il partit, amant rescapé,

Révolté et libertaire.