Aube dorée

10 janvier 2014


 

 

Une lueur dans les nuits éternelles,

Comme une petite flamme, résiste

Malgré cette tempête qui subsiste.

Une fleur dans les ronces des venelles.

 

 

 

Cette lumière du fond des ténèbres,

Elle m'attire autant qu'elle m'effraie.

Et je sens l'éternité de la plaie,

Permanence de mes pensées funèbres.

 

 

 

Je ne veux plus de cette nuit morbide.

Je te tends la main, douceur espérée!

Marchons ensemble dans l'aube dorée,

Vagabonds amoureux et intrépides!