A jamais

11 mars 1970


 

 

 

Je voudrai vous donner

La froideur d’un hiver

Comme un espoir gelé

A jamais

 

Je voudrai vous décrire

Le torrent d’un printemps

Qui veux bouillonner

A jamais

 

Je voudrai vous porter

La moisson d’un été

Qui rêve d’exister

A jamais

 

Je voudrai vous saluer

D’une bise d’automne

Qui souffle doucement

A jamais